menu
Faire un don
Bourse scolaire
feu follet
pompiers

Saviez-vous que ?

Saviez-vous que 80 % des brûlures sont causées par une source thermique DOMESTIQUE ?

Saviez-vous que les personnes de 50 ans et plus présentent une fragilité de la peau équivalente à celle d’un enfant de 10 ans et moins?

- Flammes (allumettes, cigarettes et chandelles) ;
- Liquides bouillants (eau, soupe, café) ;
- Huiles chaudes (de cuisson) ;
- Poêles et liquides à fondue ;
- Feux de foyer et tisons ;
- Essence et gaz propane utilisés pour les barbecues.

Il faut donc être très vigilant dans la manipulation des sources de chaleur potentiellement à risque pour les brûlures. Parfois des gestes quotidiens, que l’on fait comme des automatismes, peuvent causer de graves séquelles. Protégez-vous en vous mettant des gants de protection thermique et en évitant de vous tenir trop près des flammes. Car, comme dit le dicton, mieux vaux prévenir que guérir…

Et saviez-vous que le contact avec un liquide chaud (cuisson ou bain) est responsable de près de 90% des brûlures graves qui requièrent une hospitalisation? Des liquides chauds, nous en manipulons quotidiennement. Et avec le vieillissement, s’ajoutent souvent des caractéristiques qui altèrent notre santé et qui augmentent les facteurs de risques d’accidents avec brûlures. À chacun de nous d’y voir et d’augmenter notre vigilance et notre prudence en conséquences.

Conseils de prévention

L’avertisseur de fumée
Les articles de fumeurs
les appareillages électriques
Le chauffage au bois
et éthanol
Les feux de cuisson
Le plan d’évacuation
Les produits domestiques dangereux

Pour toute autres questions spécifiques ou préoccupations personnelles veuillez contacter votre service d’incendie !

L’avertisseur de fumée

De tous les incendies de bâtiment répertoriés au Québec, 80% surviennent dans les résidences et ceux-ci occasionnent en moyenne 60 décès par année. Dans la presque totalité des incendies mortels, l’avertisseur de fume était absent ou non fonctionnel.

L'avertisseur de fumée constitue le meilleur moyen de sauver votre vie et celle de vos proches. Il réduit de moitié les risques de mourir lors d’un incendie. Il permet également de diminuer considérablement les pertes matérielles puisque les pompiers sont appelés plus rapidement.

Installation d’un avertisseur de fumée :

  • Installez un avertisseur de fumée par étage, y compris le sous-sol.
  • En installer un dans le corridor, près des chambres et un dans chaque chambre où l’on dort la porte fermée.
  • S’assurez que tous les occupants entendent l’avertisseur de fumée lorsqu’ils dorment. Sinon, installez un avertisseur de fumée dans la chambre de ceux qui ne peuvent l’entendre.
  • Installez l’appareil au plafond, à un minimum de 10 cm (4 po) du mur ou sur un mur, à une distance de 10 à 30 cm (4 à 12 po) du plafond.
  • Ne jamais retirer la pile d’un avertisseur qui se déclenche trop souvent. L’installer plus loin, car il doit être trop près de la cuisine ou de la salle de bain.

Entretien de l’avertisseur de fumée

  • Remplacez la pile aux changements d’heure ou utilisez, si possible, une pile longue durée comme une pile au lithium.
  • Remplacez la pile lorsque l’avertisseur émet un signal sonore intermittent et lorsque vous emménagez dans une nouvelle demeure.
  • Ne jamais utiliser de pile rechargeable.
  • Vérifiez régulièrement le fonctionnement de l’avertisseur de fumée, qu’il soit à pile ou électrique en appuyant sur le bouton d’essai. Le vérifier également au retour des vacances.
  • Vérifiez annuellement sa capacité à détecter la fumée en l’exposant à la fumée produite en éteignant une chandelle ou à celle produite par un bâton d’encens.
  • Remplacez les avertisseurs selon les recommandations du fabricant, généralement à chaque 10 ans. La date de fabrication ou d’expiration est indiquée sur le boîtier. En l’absence d’une telle date, ne prenez aucun risque, remplacez immédiatement l’appareil.
  • Il faut aussi acheter un avertisseur neuf s’il est endommagé, peinturé ou s’il n’émet pas de signal au remplacement de la pile.
  • Passez légèrement l’aspirateur à l’extérieur et à l’intérieur du boîtier de l’avertisseur, au moins une fois par année.

Saviez-vous que les articles de fumeurs, comme les cigarettes, les cigares, les pipes, les allumettes et les briquets, sont les sources de chaleur à l’origine de nombreux incendies chaque année au Québec?

C’est plus de 12 % des incendies mortels au Québec qui sont causés par ces articles de fumeur. Cela représente près de 1 décès sur 7.

La majorité de ces incendies mortels sont causés par les fumeurs qui s’endorment et échappent leurs cigarettes sur le lit ou sur un meuble ou par la mauvaise élimination des mégots et des cendres.

De plus, les incendies allumés par des enfants, qui jouent avec des allumettes ou un briquet, représentent une cause importante de blessures et de mortalité chez les enfants de 6 ans et moins.

Voici quelques conseils pour éviter
un incident :

  • Ne jamais laisser sans surveillance une cigarette qui brûle dans un cendrier.
  • Utilisez de grands cendriers profonds, stables et sécuritaires. Évitez de placer ces cendriers sur les fauteuils ou sur les lits.
  • Quand vous recevez des fumeurs à la maison, vérifiez toujours les fauteuils et sofas avant d’aller vous coucher.
  • Évitez de fumer allongé sur votre lit ou un sofa. Vous pourriez vous endormir avec votre cigarette.
  • Ne pas fumer si l’on a pris de l’alcool, des médicaments ou de la drogue, car moins alerte, on risque également de s’endormir.
  • Évitez de jeter des cendres ou des mégots dans la poubelle. Mouillez-les d’abord ou optez pour la toilette.
  • Ne jamais fumer dans un local pouvant contenir des produits inflammables ou des solvants.
  • Ne laissez jamais des allumettes et des briquets à la portée des enfants. Enseignez à vos enfants qu’il ne faut pas jouer avec le feu.
  • Apprendre aux enfants à avertir un adulte lorsqu’ils trouvent des briquets et des allumettes.

Chaque année au Québec, on compte en moyenne 10 décès par électrocution et plusieurs brûlures dues à l’électricité. De plus, 30% des incendies majeurs sont causés par une défaillance ou une défectuosité, de nature électrique ou mécanique. La prudence est donc de mise avec tous les installations et les appareillages électriques.

Voici quelques conseils pour éviter un incident :

  • Pour toutes nouvelles installations électriques, réparations ou vérification, faites appel à un maître-électricien.
  • Faire inspecter le panneau électrique par un maître-électricien dès qu’on emménage dans une nouvelle demeure.
  • Laissez toujours en place le couvercle protecteur du panneau électrique afin d’éviter les risques d’électrisation et d’empêcher la poussière et l’humidité d’endommager les contacts électriques.
  • Serrez une fois par année les fusibles et vérifier occasionnellement les panneaux à disjoncteurs, car ils peuvent aussi se desserrer.
  • Si un fusible ou un disjoncteur saute, vérifier s’il n’y a pas trop d’appareils branchés sur ce circuit. Si c’est le cas, brancher moins d’appareils. S’il saute sans raison apparente, ne pas le remplacer par un autre de calibre supérieur; communiquez plutôt avec un maître-électricien.
  • Ne pas tolérer des fils électriques ou des cordons de rallonge fixés par des clous ou tout autre moyen inadéquat. Utiliser plutôt des attaches prévues à cette fin.
  • Utilisez des appareils portant le sceau d’un organisme d’homologation reconnu comme CSA ou ULC.
  • Utilisez des rallonges avec disjoncteur incorporé.
  • Ne pas employer les cordons de rallonge de façon permanente, débranchezles après usage.
  • Gardez les cordons de rallonge à la vue. Évitez de les cacher sous les tapis ou derrière les meubles et de les faire passer à travers un mur ou sous une porte.
  • Remplacez tout cordon endommagé ou dégageant de la chaleur.
  • Cessez d’utiliser un appareil dont le câble dégage de la chaleur et dont la gaine présente des signes d’usure.
  • Tirez sur la fiche pour débrancher un appareil et non sur le câble.
  • Ne pas couper la troisième dent d’une fiche, elle est nécessaire pour la mise à la terre de l’appareil.
  • Assurez-vous que les prises de courant de la salle de bain et celles de l’extérieur possèdent un disjoncteur intégré. Les prises de courant extérieures doivent aussi posséder un couvert protecteur.
  • Assurez-vous qu’aucune fiche n’est coincée ou écrasée derrière un meuble.
  • Éloignez les appareils électriques comme une radio de la piscine.
  • Surveillez les fils électriques lors de l'émondage et lorsque vous utilisez les accessoires à long manche pour l’entretien de la piscine.
  • Ne touchez jamais un appareil électrique lorsque vous êtes en contact avec une surface mouillée ou humide.

Le chauffage au bois
et éthanol

À cause de nos hivers très froids, l’utilisation des appareils de chauffage au bois comme chauffage d’appoint est toujours populaire. Cependant, plus de 35 % des incendies au Québec sont causés par les appareils de chauffage au bois. Il faut donc être bien informé des risques inhérents à l’usage de ce type d’appareil. Vous pouvez prévenir les situations dangereuses telles que les feux de cheminée en adoptant des mesures de sécurité adéquates.

  • Faites installer le foyer ou le poêle à bois ainsi que la cheminée par un professionnel.
  • Faites inspecter par un professionnel les installations de chauffage au moins une fois par an ou si le mur derrière le poêle à bois devient chaud.

Le ramonage pour éliminer la créosote :

La créosote est un dépôt croûteux formé par la fumée. Elle s’agrippe aux parois de la cheminée et est très inflammable. Seul un bon ramonage peut l’éliminer.

  • Faites ramoner la cheminée par un professionnel à toutes les cinq cordes de bois brûlées si vous utilisez beaucoup votre appareil; sinon, au moins une fois par an, préférablement au printemps.
  • Ne tentez pas de mettre le feu dans la cheminée pour éliminer la créosote. Toute la maison pourrait y passer.
  • Utilisez du bois de qualité et bien sec. Le bois vert augmente la formation de créosote.
  • Faites brûler peu de bûches à la fois.
  • Faites entrer assez d’air dans la cheminée pour que les flammes soient vives, favorisant ainsi une combustion complète et causant moins de fumée. De plus, les flammes ne dégageront pas de produits toxiques.

Du bon bois bien entreposé :

  • Choisissez du bois bien sec en vérifiant la présence de larges fissures aux extrémités des bûches.
  • Entreposez les cordes de bois dehors, loin de la maison. Couvrez les bûches afin de les protéger des intempéries. Le bois humide brûle mal et augmente les dépôts de créosote.
  • Entrez seulement quelques brassées à la fois. Conservez-les loin du foyer ou du poêle à bois.
  • Évitez de brûler du bois traité ou peint, du plastique et tous autre déchet. Les produits toxiques dégagés augmentent la formation de créosote et peuvent vous empoisonner.
  • N’utilisez pas d’essence, de kérosène ou un allume-barbecue pour démarrer un feu.
  • Utilisez toujours le pare-étincelle lorsqu’on brûle du bois.
  • Éloignez les objets combustibles de l’appareil.
  • Assurez-vous que les matériaux du sol et du mur près de l’appareil soient non combustibles.
  • Assurez-vous qu’aucune rouille ou corrosion n’apparaît sur la cheminée extérieure.
  • Disposez des cendres dans un contenant métallique à fond surélevé, conservé dehors, loin de tous matériaux combustibles, car elles peuvent rester chaudes jusqu'à 72 heures.
  • Installez un avertisseur de fumée et un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) dans le corridor, près des chambres à coucher.

Foyer à l’éthanol

La popularité des foyers à éthanol préoccupe de plus en plus les services d’incendie. Lorsque ces équipements ne sont pas homologués ou utilisés sans égard aux mesures de sécurité, ils peuvent polluer l’air ambiant, causer des brûlures graves, des incendies et des intoxications au monoxyde de carbone.

S’assurer qu’il soit certifié

Peu importe le modèle choisi et l’endroit où il a été acheté, le foyer doit satisfaire à la norme canadienne ULC/ORD-C627.1-2008. Il faut se méfier des appareils bon marché et non certifiés.

Utilisation : vigilance requise

L’utilisation inadéquate d’un foyer à éthanol risque de provoquer des brûlures et des incendies. Pour éviter les accidents :

  • déplacer le foyer seulement lorsqu’il est éteint et vide de combustible ;
  • ne pas diriger de ventilateur vers le foyer puisque les courants d’air pourraient causer l’amplification et le déplacement de la flamme.
  • suivre les directives d’utilisation du fabricant et maintenir l’appareil en bon état de propreté pour assurer une combustion plus propre.

ATTENTION ! Le foyer à éthanol est un objet décoratif et ne doit pas être utilisé comme appareil de chauffage.

Remplir avec prudence

L’éthanol, aussi appelé bioéthanol ou alcool éthylique, dégage des vapeurs inflammables à la température ambiante. Il faut faire preuve de prudence lors de ces manipulations.

Lorsqu’on possède un foyer à éthanol, il importe de posséder un extincteur portatif en état de fonctionner et de se prémunir d’un avertisseur de monoxyde de carbone (CO)

  • Ne pas remplir le brûleur lorsqu’il fonctionne ou qu’il est chaud. Cela pourrait causer une projection de liquide enflammé.
  • Laisser l’appareil refroidir au moins 15 minutes avant le remplissage en vue d’une nouvelle utilisation. Une période plus longue pourrait être nécessaire avec certains appareils.
  • Ne jamais fumer à proximité de l’appareil et éloigner toute flamme nue telle une chandelle.

Entreposage de l’éthanol

Il est recommandé de ne pas entreposer plus de 5 litres d’éthanol et de ne pas stocker de combustibles dans une pièce où fonctionne un foyer et près d’une source de chaleur. On conseille aussi de conserver l’éthanol à température ambiante. Ce combustible doit être tenu hors de la portée des enfants.

Source : Régie du bâtiment du Québec

Les feux de cuisson

La cuisson des aliments comporte des dangers. Outre les brûlures, elle peut causer un incendie. C’est près de 20% des incendies de résidence qui débutent dans la cuisine. La principale cause est la négligence et l’imprudence lors de l’utilisation de la cuisinière. Cette cause est également responsable de 6% des incendies mortels au Québec.

Les feux de cuisson peuvent être tragiques. Soyez donc très prudent lorsque vous utilisez des appareils de cuisson.

Cuisinez avec précaution :

  • Surveillez toujours les aliments qui cuisent et utilisez une minuterie.
  • Ne chauffez jamais d’huile dans un chaudron pour faire de la friture, peu importe le type de chaudron. Utilisez une friteuse thermostatique.
  • Pour cuire les aliments, utilisez un récipient dont le diamètre est plus grand ou égal à l’élément chauffant sur la cuisinière. Un débordement de nourriture sur l’élément pourrait provoquer un incendie.
  • Ayez toujours un couvercle à portée de main. Si ce n’est pas celui du récipient, assurez-vous qu’il peut le couvrir en totalité.
  • Fermez tous les appareils de cuisson lorsque vous devez quitter la cuisine ou votre domicile.
  • Nettoyez régulièrement les appareils de cuisson et la hotte de cuisine. Une accumulation de graisse représente un danger d’incendie.

Prévenir les brûlures :

  • Éloignez les enfants et les animaux des appareils de cuisson lorsqu’ils sont allumés.
  • Portez des vêtements ajustés. Éviter les manches longues et amples qui peuvent prendre feu.
  • Orientez les poignées des chaudrons ou des casseroles vers l’intérieur de la cuisinière.
  • Utilisez les mitaines pour sortir les plats du four.

Que faire en cas de feu de cuisson :

  • Ne jamais déplacer un récipient dont le contenu est en flammes.
  • Placez un couvercle de dimension appropriée sur le récipient pour éteindre le feu. Si possible, utilisez une mitaine de four afin d’éviter les brûlures.
  • Ne jamais éteindre un feu de cuisson avec de l’eau.
  • Si possible, fermez les éléments chauffants, même ceux du four.
  • Fermez la hotte de cuisine.
  • Appelez les pompiers, même si le feu semble éteint.

Les réchauds à fondue

Mal utilisés, les réchauds à fondue comportent des risques considérables. Tout d’abord, installez-les sur une surface plane, stable et résistante à la chaleur, puis choisissez le combustible – liquide ou en gel ‒ et l’éteignoir qui conviennent au brûleur dont vous disposez. D’ailleurs, lorsqu’il est chaud, vous devez toujours déposer ce dernier sur une surface incombustible ainsi que vous abstenir de le remplir au cours du repas. Procurez-vous un second brûleur que vous garderez sous la main.

Comme les brûleurs peuvent devenir très chauds, déposez le poêle à fondue sur une surface incombustible et stable pour éviter les déversements et les incendies.

Lors du remplissage, évitez les débordements et essuyez les excédents de liquide combustible. Positionnez ensuite le brûleur à son emplacement. Si vous avez eu du liquide combustible sur les mains, lavez-les et finalement, allumez le brûleur à l'aide d'un briquet à BBQ ou une longue allumette de bois. Préférez le gel au liquide pour éviter les renversements.

Pour éteindre le brûleur, gardez le couvercle à porter de la main.

Même s'il parait éteint, une flamme peut subsister dans le brûleur. NE JAMAIS remettre du liquide combustible dans un brûleur chaud. Ayez plutôt un second brûleur de disponible pour éviter les risques d'explosion.

En cas d'incendie, ne jamais déplacez le brûleur, appelez le 9-1-1 et évacuez. Si vous pouvez le faire de façon sécuritaire, recouvrez le brûleur d'un linge humide. Ne tentez jamais de mettre de l'eau sur un brûleur à combustible liquide ou gel, il en résulterait une explosion.

Lorsque vous utilisez un poêle à fondue électrique, assurez-vous de ne pas surcharger le circuit électrique. En cas de besoin, utilisez une rallonge électrique homologuée branchée directement dans la prise. Évitez de brancher deux rallonges entre elles ou d'utiliser des diviseurs. Si le disjoncteur saute, changez de prise et débranchez des appareils du circuit avant de le remettre en fonction.

Les petits poêles portatifs destinés au camping, comme ceux au butane, ne sont pas conçus pour l'intérieur, mais plutôt pour les endroits bien ventilés. Ils dégagent en effet une quantité importante de monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore qui cause une quinzaine de décès par année.

Posséder un plan d’évacuation est le meilleur moyen de ne pas être pris au dépourvu lors d’un incendie et ainsi de ne pas céder à la panique. Le plan d'évacuation est un dessin de chaque étage de la résidence, qui sert à faciliter l'évacuation de son logis en cas d’urgence, augmentant ainsi les chances de survie des occupants et des visiteurs. Il doit être connu de tous et être pratiqué au moins une fois par année.

La préparation du plan d'évacuation :

  • Indiquez toutes les portes et fenêtres qui peuvent servir d’issues vers l’extérieur.
  • Inscrire tous les trajets possibles pour sortir, au moins 2 par pièce, si possible.
  • Indiquez le point de rassemblement, généralement situé devant la maison, où se rendre après avoir évacué la résidence.
  • Indiquez l’emplacement des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone (CO), ainsi que des extincteurs portatifs.
  • Prévoir l’évacuation des enfants, des personnes âgées ou handicapées.
  • Placez le plan d’évacuation à la vue de tous.
Dessine ton plan

L’évacuation :

  • Évacuez à 4 pattes le long des murs s’il y a de la fumée.
  • Fermez les portes derrière soi.
  • Touchez les portes du revers de la main pour détecter la chaleur.
  • Placez un drap sous la porte si elle est chaude pour éviter que la fumée pénètre dans la pièce et se diriger vers la fenêtre pour sortir ou, si c’est impossible, pour être évacué par les pompiers.
  • Ne jamais retourner dans un bâtiment en flammes.
  • Composez le 9-1-1 dès qu’on est sorti.

Chaque domicile peut receler des produits domestiques potentiellement dangereux comme : des produits nettoyants, de l’alcool, de la peinture, des pesticides, des produits d’entretien de piscine, de l’huile végétale, de l’essence, de l’huile à chauffage, etc.

Vous devez faire attention aux réactions chimiques que ces produits domestiques peuvent provoquer au contact d’autres produits. Ces réactions chimiques peuvent être dangereuses pour votre santé et votre sécurité. Leurs vapeurs s’enflamment facilement, brûlent vivement et peuvent provoquer une explosion. On dénombre chaque année plusieurs brûlures causées par ces produits.

Afin de prévenir les incendies et les effets sur votre santé, vous devez utiliser, manipuler et entreposer les produits domestiques dangereux de façon sécuritaire.

Usage sécuritaire de ces produits
domestiques dangereux :

  • Avant d’utiliser ou de manipuler ce type de produit, éloignez-vous de toute source de chaleur comme un appareil produisant des flammes nues ou des étincelles, une surface chaude ou une cigarette allumée.
  • Si vous ne pouvez pas les manipuler à l’extérieur, assurez-vous de ventiler la pièce afin d’empêcher l’accumulation de vapeurs inflammables.
  • Lisez bien les instructions et les mises en garde sur l’étiquette du produit.
  • Évitez de fumer lors de la manipulation des liquides inflammables ou combustibles.
  • Ne jetez pas les contenants vides dans le feu; recyclez-les ou jetez-les dans les endroits prévus à cet effet.

Entreposage sécuritaire :

  • Entreposez les liquides inflammables ou combustibles loin des sources de chaleur, hors de portée des enfants et dans des endroits propres et secs, comme un garage ou un cabanon, mais pas sur un balcon, ni près d’une fenêtre ou d’une issue.
  • Conformez-vous aux consignes d’entreposage inscrites sur l’étiquette.
  • Évitez de les entreposer avec les produits ménagers.
  • Conservez-les dans leur contenant d’origine avec l’étiquette. Ne les transvidez pas. L’essence doit être conservée dans un bidon étiqueté, hermétique, conçu à cet effet.
  • Dans un logement : un maximum de 15 litres de liquides combustibles et inflammables peuvent être entreposé, MAIS n’incluant pas plus de 5 litres de liquides inflammables (essence, alcool, etc.); dans un garage ou dans un cabanon : un maximum de 50 litres de liquides combustibles et inflammables peuvent être entreposé, MAIS n’incluant pas plus de 30 litres de liquides inflammables.
  • Inspectez les contenants régulièrement pour détecter les fuites. S’il y a fuite, aérer l’endroit et, si elle est importante, avisez votre service municipal de sécurité incendie.
  • Ne lavez jamais des vêtements imbibés d’une substance inflammable comme l’huile végétale ou l’essence dans la laveuse avant de les avoir suspendus dehors pour éliminer les vapeurs. Ne les faites pas sécher dans la sécheuse non plus.
  • Arrêtez tous les moteurs à essence avant de remplir le réservoir. Effectuez cette opération à l’extérieur.
  • N’utilisez jamais un téléphone cellulaire ou sans fil près d’un liquide inflammable ou combustible.